LIFESTYLE

LA VITAMINE D

d

Jusqu’à l’hiver dernier, je n’avais aucune notion sur la vitamine D. Je savais qu’elle était essentielle et que c’était au moment de l’exposition au soleil qu’elle était assimilée mais pas plus. Je ne m’y étais jamais intéressée jusqu’au jour de ma consultation chez ma naturopathe (je vous racontais ici).

En fait, elle m’avait conseillé de prendre quelques gouttes de vitamine D jusqu’à l’été suivant de manière à couvrir mes besoins journaliers jusqu’au retour des beaux jours.

Et c’est par la suite que je me suis documentée sur cette vitamine si précieuse dont je ne pensais pas manquer.

d1

LE MANQUE DE VITAMINE D

 

Selon l’étude Suvimax, 75% des français auraient un déficit en vitamine D. Les apports journaliers recommandés diffèrent selon les pays, par exemple la France recommande 200 UI alors que selon plusieurs chercheurs les besoins d’un adulte en vitamine D en prévention des maladies chroniques seraient de 4000 à 8000 UI/jour ! La Norvège, quant à elle a doublé en 2013 les recommandations en vitamine D et sont aujourd’hui 4 fois plus élevées qu’en France.

La vitamine D est synthétisée lors de l’exposition aux UVB du soleil, mais seulement entre mars et octobre dans l’hémisphère nord ; pendant la saison froide, la longueur d’ondes du rayonnement UVB est trop faible pour permettre cette synthèse.

Voilà pourquoi entre octobre et mars voire plus selon le taux d’ensoleillement, ma naturopathe m’a conseillée de prendre de la vitamine D à raison de 5000 UI par jour, ce que j’ai fait tout l’hiver dernier.

En effet, un trop faible apport est inutile et les surdosages sont extrêmement rares et n’interviendraient qu’à partir de plus de 10 000 UI par jour à raison de 6 mois.

Pour faire simple, pendant la saison hivernale, à nos latitudes, nous sommes presque tous carencés en vitamine D ! 

Je viens d’évoquer les principales raisons mais il y en a d’autres : une alimentation pauvre en poisson gras, l’âge, le port de vêtements couvrants, le surpoids, la protection solaire…

 

LE RÔLE DE LA VITAMINE D

 

La vitamine D est pourtant une vitamine essentielle qui intervient dans tous les tissus et permet de réguler de nombreuses fonctions, en particulier celles du calcium et du phosphore ce qui assure une minéralisation optimale du squelette. 

En outre, elle est participe au fonctionnement normal du système immunitaire ainsi qu’au processus de division cellulaire. Elle est essentielle dans le maintien d’une fonction musculaire normale et contribue donc à une bonne santé générale.

d3

LA VITAMINE D3 DU LABORATOIRE D.PLANTES

 

C’est celle que j’ai pris l’année dernière et que je reprends cette année en version vegan toujours sur les bons conseils de ma naturopathe. Grâce à leur expertise en micro-nutrition depuis plus de dix ans et en particulier sur la vitamine D, le laboratoire D.Plantes est le premier laboratoire en France à proposer une gamme aussi variée afin de s’adapter aux besoins de chacun.

Depuis cette année, deux dosages au choix sont commercialisés : soit 400 UI pour une goutte, soit 1000 UI pour une goutte.

La Vitamine D3++ végétale est issue du lichen boréale et sa formule huileuse (la vitamine D est liposoluble, elle se dissout dans un corprs gras) convient particulièrement aux végétariens et végétariens. Il suffit de prendre une goutte (ou 2 pour ma part) de celle dosée à 1000UI sur un support alimentaire (compote par exemple) ou seul pour couvrir ses besoins en vitamines D pendant la période hivernale.

 

 

Et vous, vous prenez de la vitamine D en hiver ?

 

 

A noter : Les propos que je tiens ici ne remplacent pas l’avis d’un professionnel de santé : médecin, pharmacien, naturopathe… d’autant plus si vous souffrez d’un problème de santé ou en cas de doute. 

 

Plus d’infos ici 

 

Write a comment