MA LESSIVE ZÉRO DECHET AVEC LES NOIX DE LAVAGE

noix

Les noix de lavage, j’en avais achetées il y a deux ou trois ans et je m’en étais servi à ce moment là. Aucun souci à signaler, j’avais adopté le combo : perconate de soude – noix de lavage – adoucissant écologique que j’avais acheté sur le site Webecologie il me semble.

Et puis quand mon paquet de perconate de soude s’est terminé, je ne sais pas pourquoi, je n’en ai pas racheté. Non pas que ce soit indispensable à l’utilisation des noix, ni que j’ai été déçue par ce mode de lavage mais je crois qu’à ce moment de ma vie, je n’étais pas prête à laisser tomber les paquets de lessives “traditionnelles” et leur promesse d’évasion parfumée au bout du monde. 

Mais paradoxalement je ne me suis jamais résolue à jeter mon sachet en lin au 3/4 rempli et celui-ci ma suivi dans mes deux déménagements. 

Alors si je vous en parle aujourd’hui, c’est suite à cet article de Lucile qui a fait écho chez moi et m’a donné envie de ressortir mes noix de lavage du fond du placard. Ça tombait à point nommé puisque mon paquet de lessive écologique était presque vide et que je recherchais à ce moment une alternative moins polluante, plus saine et plus économique.

A vrai dire j’étudiais la possibilité de réaliser une recette de lessive maison avec des copeaux de savon de Marseille quand je me suis soudain souvenue que se cachaient sous le lavabo, ce sachet presque neuf de noix de lavage.

Alors, voilà, depuis quelques jours, je lave mon linge grâce à ces petites noix magiques et j’en suis ravie !

[Tweet “Ma lessive avec les Noix de Lavage #zerodechet “]

 

Les Noix de Lavage ? Quésako ?

 

noix2

 

Les noix de lavage proviennent d’arbres de la famile des “Sapindus”; il en existe une dizaine d’espèces. A maturité, les noix deviennent jaunes et collantes. Récoltées et mises à sécher, (elles brunissent une fois sèches) elles sont coupées et dénoyautées.

En effet, seule la coque contient la saponine, ce savon naturel libéré au contact de l’eau et qui remplace les lessives et détergents industriels.

 Pourquoi une solution Zéro Déchet ?

 

Les noix de lavage sont naturelles, écologiques et ne nécessitent aucune transformation industrielle. Elles représentent donc une alternative simple aux produits lessiviels chimiques.

Par ailleurs, leur utilisation convient pour tous lavages (coton, couleur, laine, soie… de 30°C à 90°C).

Respectueuses du linge, des peaux sensibles et allergiques et bien entendu de l’environnement (car elles sont réutilisables plusieurs fois de suite : comptez jusqu’à 3 utilisations pour une lessive à 30°, deux à 40°, une ou deux à 60° et une à 90°) et surtout entièrement compostables, ces noix ont décidément tout bon !

 

Comment je les utilise pour mon linge ?

 

Pour une lessive écologique, je rempli un petit sac en coton ou en lin (fourni avec les noix) de 5 à 7 moitiés de coques. Le fermer et le placer directement dans le tambour de la machine à laver, où j’ai au préalable déposé une cuillère à soupe de perconate de soude.

Petite parenthèse : le percarbonate de sodium est un agent de blanchiment oxygéné qui se décompose dans l’eau pour donner de l’eau oxygénée et du carbonate de sodium. Il n’est pas nocif pour l’environnement et possède des propriétés désinfectantes et désodorisantes. 

Vous pouvez vous arrêter là et faire votre lessive en lançant votre programme habituel mais vous pouvez aussi personnaliser le parfum que vous souhaitez pour votre linge grâce à l’utilisation des huiles essentielles.

 

noix3

 

En effet, l’odeur des noix de lavage est neutre mais j’ajoute des huiles essentielles pour parfumer naturellement mon linge.

Quelques exemples de parfum que j’utilise : j’applique 8-10 gouttes sur le petit sachet en lin qui contient les noix avant de les déposer dans le tambour de ma machine :

  • L’HE de lavande  pour une belle odeur provençale
  • L’HE de géranium apporte une note florale enveloppante
  • Les HE de romarin et de menthe sont géniales pour un linge purifié et une belle odeur fraîche

Et j’ai très envie de tester l’huile essentielle de Néroli qui promet un parfum exotique envoûtant. 

A noter : évitez les huiles colorées (la tanaisie et la camomille allemande, cannelle, mandarine par exemple) ainsi que les cires (benjoin, myrrhe et autres) qui risqueraient de tacher le linge.

 

Quid de l’adoucissant ?

 

Les adoucissants que l’on trouve dans les rayons des supermarchés sont désastreux sur le plan écologique et peuvent aussi être à l’origine d’allergies. Leur capacité à adoucir le linge vient du fait qu’ils contiennent des tensioactifs dont le rôle est de démêler et lisser les fibres textiles.

Les allergènes qui font partie de leur composition sont parfois mentionnés mais certains peuvent aussi se cacher sous des intitulés incompréhensibles comme Amyl Cinnamal, Eugénol, Isoeugenol ou Benzyl Cinnamate. 
Certains éléments peuvent donc être irritants, mais d’autres peuvent aussi être cancérogènes d’après plusieurs laboratoires et études. Certains composés sont d’origine pétrochimique pouvant provoquer sur les personnes les plus fragiles des gênes respiratoires ou des irritations de la peau.

Voilà pourquoi j’ai décidé de m’en passer depuis longtemps mais également pour les dommages qu’ils causent à l’environnement car on sait que certains composés chimiques sont agressifs et peuvent entraîner une pollution de l’eau qui menace alors la faune et flore aquatique. 

Si j’ai décidé de m’en passer avec ce type de lavage c’est que les noix, au moment du rinçage (et donc d’un renouvellement successif d’eau froide) libère une infime quantité de saponine qui se dissout mais qui va servir d’adoucissant pour le linge. 

 

noix4

 

Vous pouvez trouver des noix de lavage dans les magasins bios et sur les sites en ligne (Greenweez, Webecologie, Aromazone..) il faut compter une dizaine d’euros pour 1 kg de noix ce qui en fait une solution très économique (quelques noix suffisent pour une machine et sont réutilisables 2 ou 3 fois suivant la température de lavage). 

Quant au perchante de soude, produit complémentaire mais pas obligatoire, il coûte autour de 5 euros et peut servir pour d’autres utilisations dans la maison (en tant qu’agent blanchissant, on peut s’en servir pour nettoyer les joints par exemple ou encore détartrer la robinetterie…).

 

Alors, qu’en pensez-vous ? Est-ce une solution écologique que vous pourriez mettre en place ou pas du tout ?

 

 

Suivre:
Je partage sur :

9 Comments

  1. 9 décembre 2015 / 10 h 46 min

    Personnellement j’utilise une recette à base de copeaux de savon, j’ai été tenté par les noix de lavage, mais j’ai jamais franchi le pas. Difficile de changer quand on trouve une solution déjà adaptée à notre mode de vie

    • 9 décembre 2015 / 11 h 33 min

      Oui c’est vrai ! L’important au final c’est de trouver une solution qui convient 😉 J’ai bien envie d’essayer une recette à base de copeaux de savon à la fin de mon paquet pour voir. Affaire à suivre …

  2. 9 décembre 2015 / 19 h 48 min

    Bonjour,

    Je trouve que sur le principe les noix de lavage sont une vraie alternative à la lessive traditionnelle. Je n’ai pas franchi le cap, personnellement. Il y’a quelque mois j’ai lu une étude du magazine 60 millions de consommateur sur la lessive et leurs méfaits pour l’environnement ( ça faisait froid dans le dos). Dans cet article, il parlait des noix de lavage et expliquait que ces noix ne semblait pas modifier la composition de l’eau du tout… Comme si on lavait son linge à l’eau claire. Je suis désolé si je ne suis pas très claire, je ne suis pas une spécialiste. Ce que j’avais retenu c’est qu’en fait ils avaient un doute sur le pouvoir ” lavant” des noix, que cela revenait un peu à laver à l’eau claire… Du coup, je suis passé au copeaux de savon de Marseille ( brut) dans ma machine….

    Par contre je ne connaissais pas du tout le percabonate de soude ( je sais pas si je l’ai bien écrit…..) : je vais le tenter ! Merci ^^

    • 9 décembre 2015 / 21 h 01 min

      Hello 🙂
      Alors je n’ai pas lu l’article de 60 millions de consommateurs mais je peux te dire que chez moi c’est super efficace (après je n’ai pas de linge ultra sale non plus) ; peut-être que du coup le combo avec le perconate de soude est plus efficace que les noix seules je ne sais pas (je ne les ai jamais utilisées seules).
      Et oui c’est un produit très intéressant car il peut servir de détachant aussi avant le lavage (à appliquer avec un peu d’eau sur les taches).
      En tous cas, pour ma part, rien à signaler, le linge est super bien lavé donc tout va bien 😉

  3. 18 août 2016 / 21 h 19 min

    Bien envie d’essayer les noix de lavages parce que j’ai l’impression que les lessives sont bourrées que de trucs chimiques pas bon du tout :/

    • 28 août 2016 / 19 h 47 min

      Exactement ! Sans parler des désastres écologiques 🙁 C’est vraiment top : économique & écologique elles ont tout bon !

  4. name
    13 mai 2018 / 11 h 41 min

    Selon les magazines des consommateurs la noix de lavage obtient une note de 3,5 et la lessive de bio de biocoop “lavande écologique” note de 5,5. A vrai dire laver à l’eau froide ou chaude ne serait guère mieux, en terme d’efficacité, car aux nombres de lavages successifs les graisses et autres salissures encrassent les fibres du linge et ce sera impossible de ravoir une bonne qualité du linge….

  5. name
    14 mai 2018 / 21 h 35 min

    fibres du linge et ce sera impossible de ravoir une bonne qualité du linge….
    Et je les ai tester et cela ne lave pas…

  6. Émilie
    15 mai 2019 / 23 h 07 min

    Bonjour
    J’utilise les noix de lavage aussi depuis des années. Je cherche à faire mieux ds ma démarche zéro déchet en trouvant des noix de lavage vendues sans sachet plastique. En avez vous trouvé ?
    Merci d’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *