carrés coton lavables
BEAUTÉ

OBJECTIF ZÉRO DÉCHET : LES CARRÉS DE COTON LAVABLES

Depuis que j’ai commencé la lecture du livre de Béa Johnson : « Zéro Déchet » (et même un peu avant grâce à une réflexion et un cheminement qui m’ont amenés vers cette lecture) je m’efforce jour après jour de diminuer mes déchets au quotidien.

Alors bien sûr c’est un challenge énorme et je suis encore très loin de mon objectif mais chaque petit geste compte et chaque bonne habitude prise, une victoire.

Je ne vais pas vous mentir c’est difficile, le poids des habitudes et notre mode de vie consumériste sont bien ancrés et l’important c’est d’y aller progressivement et à notre rythme pour que ce soit durable.

Aujourd’hui je vais donc vous parler de mon expérience concernant les principaux déchets de ma salle de bains à savoir les cotons.

[Tweet « Objectif Zéro Déchet : les cotons lavables @lestendancesdem #zerodechet #ecologie »]

Autant vous dire que j’ai eu énormément de mal à envisager un démaquillage sans coton jetable. Il m’a fallu du temps et plusieurs tentatives pour me séparer définitivement de ces déchets inutiles.

Et même si j’ai récemment adopté les carrés de coton lavables (rappelez-vous je vous en parlais dans cet article) j’avais jusqu’à présent toujours un paquet de coton bio jetable « en dépannage » qui me rassurait en quelque sorte (difficile de changer ses habitudes !) 

lestendancesdemma.jpg

Et puis un beau jour, lorsque mon paquet fut terminé, j’ai décidé de ne plus en racheter. J’ai longtemps utiliser des cotons jetables classiques (non bio) et quand j’ai commencé à m’interroger sur le sujet, je me suis rendue compte que sans le vouloir je participais à une pollution monumentale.

En effet, la culture du coton est la plus polluante de la planète ; elle demande l’utilisation de 10% des pesticides et 25% des insecticides vendus dans le monde dus objectifs de rendement maximal pour répondre à la demande croissante.

Par ailleurs cette culture conventionnelle appauvrit les sols, contamine les eaux, et ses conséquences sur la santé des populations exposées sont catastrophiques.

Entre temps, je suis donc passé aux cotons jetables bios : plus chers à l’achat, ils ne sont pas blanchis au chlore et sont cultivés à partir de compost et de fumier sans engrais chimiques. Par conséquence : pas de pollution des nappes phréatiques, ni d’appauvrissement des sols. C’est une culture raisonnée qui en plus peut rentrer dans une démarche de commerce équitable. En valorisant les intérêts locaux, les droits de l’Homme et le respect de l’environnement, c’est bien un projet durable et global que propose le coton bio. 

coton

Ainsi, d’un point de vue écologique c’est mieux… Mais d’un point de vue économique et dans un souci de réduction globale des déchets ce n’est pas une solution pérenne.

C’est donc après une réflexion globale que lorsque mon dernier paquet de cotons bios fut terminé, je n’en ai pas racheté.

Aujourd’hui je peux dire que je n’utilise plus de cotons jetables et que tout va bien !

les tendances d'Emma
Crédit Photo : Les Tendances d’Emma

Et au final quand je pense au nombre de cotons que j’ai jeté à la poubelle, qui ne seront pas recyclés et à la somme d’argent que j’ai dépensé pour ça, je me dis que j’ai pris la bonne décision, et qu’il était grand temps que je réagisse…

emma

Alors que la semaine dernière se tenait la semaine européenne de réduction des déchets et comme toute initiative mérite d’être valorisée, j’avais envie de partager ici la très belle opération mise en place par « Les tendances d’Emma », qui s’associe au réseau d’épicerie en vrac Day by Day pour une grande collecte de cotons à démaquiller jetable.

Alors si comme moi vous souhaitez passer définitivement aux cotons lavables,je suis sûre que ce concours va vous plaire !

A gagner : 5 bons d’achat de 100 euros chacun à valoir sur l’e-shop Les Tendances d’Emma

Cette opération est donc accompagnée d’un grand concours photo, relayé à la fois sur Facebook et Instagram du 21 novembre au 12 décembre 2015

logo_date_etsicetait
Crédit Photo : Les Tendances d’Emma

Le principe est simple : prendre un selfie original dans le cadre de l’opération.

Si vous souhaitez participer : deux possibilités :

– aller physiquement porter vos 10 derniers carrés de coton et prenez un selfy original au sein d’un des 8 magasins Day by Day participant ou

– télécharger sur la page www.tendances-emma.fr/logo le logo de l’opération et prennent un selfy original avec le logo.

Pour participer :
– Sur la page Facebook dans une application dédiée, 
– Sur instagram en postant votre photo avec le #etsicetait et en suivant le compte @lestendancesdemma

Un jury de 5 blogueuses se réunira pour élire les 5 photos qui les auront fait craquer (3 seront choisies sur Facebook et 2 sur instagram)

 

Alors… toutes à vos selfies !

 

Comments (2)

  • Je m’y suis mise il y a longtemps et je ne reviendrai plus en arrière (même si mes cotons sont usés et je n’ai pas le budget pour les remplacer pour le moment).
    Je garde du jetable bio uniquement pour enlever le vernis à ongles.

    Répondre
    • Super ! Effectivement pour le vernis je crois qu’on n’a pas le choix (perso je n’en mets plus qu’à de très rares occasions donc je n’y étais pas encore confrontée ^^)
      L’important c’est de réduire globalement ses déchets et je crois que c’est déjà un grand pas que d’avoir adopté les cotons lavables 😉

      Répondre

Write a comment